dimanche 20 octobre 2013


Petit article sur le soin que j'apporte à mes cheveux  =p

Depuis petite j'ai toujours voulu avoir les cheveux longs, épais, ondulés. Pour l'épais et l'ondulé bof bof, mais pour la longueur j'arrive enfin à avoir une bonne longueur. Mais avoir les cheveux longs ne suffit pas, il faut que l'entretient soit au rendez-vous aussi.

Pour ma part je fais une cure "médicamenteuse" pour la pousse et le renforcement des cheveux 1 fois par an (le plus souvent durant l'été: le soleil, la mer, la piscine; ça abîme =/ ), je me fais les fourches chaque semaine (j'utilise un ciseau exprès pour), je fais un après-shampoing et un masque chaque semaine (et bien sur je me lave les cheveux, ça coule de source ;). Je rince mes cheveux à l'eau froide pour ne pas les abîmer, je ne les sèche pas, n'utilise pas de lisseur ni de boucleur, et ne fait pas de coloration. Et je coupe les pointes le plus possible (je ne vais plus chez le coiffeur, je le fais moi-même =) Et l'indispensable: l'huile à mettre sur les pointes (j'en mets très souvent!!)

Voilà certaines gammes de produits que j'utilise (je ne reprends jamais les mêmes =)





La photo est un peu coupée XD


samedi 19 octobre 2013


Mes monstres sont enfin finis!!! Quitte à dessiner des monstres autant en fabriquer aussi =)
Les poupons étaient une bonne matière étant donné qu'ils rappellent l'enfance, la pureté, le jeu. Et il s'agit ici de les transformer, de les rendre méconnaissable, monstrueux. Je préfère le 2ème monstre car il est totalement déshumanisé (le premier aussi mais de manière différente). J'ai toujours trouvé les monstres humanoïdes plus effrayants lorsqu'ils n'avaient pas de tête. La tête donne trop de forme, trop d'expressions, de sentiments. Je suis contente de cette expérience, ça m'a permis de voir autre chose que le dessin, d'utiliser d'autres matériaux.
Et je me suis rendu compte que j'ai toujours très peur des: poupées/poupons, clown x)
ps= bon pour le libellé j'ai mis "Dessin" parce que ma catégorie s'appelle comme ça, ça sous entend projet quoi =).







mercredi 16 octobre 2013


De très belles références d'artistes travaillant dans l'horreur. J'ai un coup de coeur immense (mais vraiment immense, pour Mia Makila et Joshua Hoffine). Je pense m'inspirer des photos de Mia makila ♥ (prendre des photos sur le net, par ex avec des cocottes transfigurées ).


Joshua Hoffine







Joel peter Witkin



Mia Makila







dimanche 13 octobre 2013



Pour ce 2ème article je vais parler d'une de mes plus grande passion: l'horreur.
Je trouve que l'horreur c'est quelque chose de très large, et qu'il se dessine, se matérialise de différentes façons. L'horreur de sang, l'horreur de salissure, de plaies en tous genre et de personnages glauques, mais aussi l'horreur plus propre mais qui cache un aspect psychologique tout aussi fort.

De l'horreur, je regarde des films, des survival horror et je lis des ouvrages relevant de cette même horreur.

Dans les films on a diverses choses: les films plutôt crades (qui, s'ils n'ont pas un scénario un minimum recherché deviennent vite nulle à chier...-_-).

On a ensuite les films plus psychologiques, plus amers, ceux-ci sont mes préférés.Ce genre de film d'horreur relève presque du thriller et c'est cet aspect là qui m'intéresse le plus et qui est le plus souvent retranscrit dans les jeux survival horror.

Le survival horror est une catégorie de jeu traitant de peur sur base horrifique, on en trouve de plusieurs genre: à la première personne (que j'aime beaucoup!!), à la 3ème personne, de science fiction, de psychologie, de fantôme, de possession, de virus, de démence humaine, de questionnement en tous genre etc....
Le jeu à la première personne fleurit énormément ces temps-ci, ainsi qu'une recherche avancée sur les lieux qui entourent le protagoniste. On a par exemple chez frictional games les très bon penumbra overture, penumbra black plague (bon requiem n'est pas vraiment horreur donc il reste dans cette parenthèse) et, évidemment, le plus connus de tous: Amnesia the dark descent. Amnesia premier du nom ainsi que le 2ème (a machine for pigs), parlent beaucoup de la psyché humaine, de son dérangement, de ce qui le pousse à faire des choses horribles.

Le survival horror est caractérisé par des screamers (bon, faut pas en abuser non plus x), ainsi que des jumpscares (mouais c'est un peu la même chose x).

Mais ce qui caractérise selon moi le plus le survival horror c'est les énigmes qui jalonnent tous le jeu. Amnesia a machine for pigs a fait des énigmes plus simple et ce base plus sur le scénario, au contraire penumbra ou, les très célèbres silent hill qui sont constitués d'énigmes connues pour leurs difficultés (ouais enfin un pire c'est Dino crisis quand même x).

Un de mes survival horror préféré est Rule of Rose. Ce jeu a certes un gameplay plutôt moyen, un graphisme pas forcément des plus beau et un level design parfois répétitif (les allés retours...) il reste pour moi le jeu avec une force émotionnelle très forte! Il a malheureusement subit les critiques d'idiots qui ne connaissent rien aux jeux et au survival horror...
En livres je lis de tous mais pour ce qui est de l'horreur c'est Edgar Allan Poe mon préféré!! Je suis totalement fan de ses nouvelles! Ses protagonistes sont tous plus fous les uns que les autres mais l'auteur arrive à en faire des gens presque normaux, voir plus futés et plus adroits que la moyenne! Je compte me mettre à lire H.P Lovecraft ♥l

Quelques images de jeux vus, de films regardés =D

Et un énorme merci au let's playeurs de youtube (bon pas tous, car une grosse majorité en a rien à foutre de l'essence même du survival horror...) un grand merci à Natman39 avant tous et William/willong pour la déconne =)